Retour Articles Vies de famille

Comment acheter son logement à moindre coût ?

Vous pensez que devenir propriétaire est un rêve inaccessible avec un petit budget ? Pourtant, de nombreux dispositifs existent qui vous permettront peut-être de réunir les conditions suffisantes pour réaliser votre projet.

 

D’après une étude récente, 73 % des Français estiment que l’accession à la propriété relève du parcours du combattant*.
« Les banques sont de plus en plus exigeantes dans un contexte d’inflation et de hausse des taux d’intérêt. Et pour obtenir un crédit, il faut parfois essuyer des refus et recevoir des propositions décourageantes avant de trouver enfin le bon contrat », confirme Éric Lainé, président du réseau du Crédit courtier de France.
Afin de lever les obstacles, l’État et les collectivités ont mis en place ces dernières années un grand nombre de mesures. Pour Éric Lainé : « En connaître les principales vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté ».

 

L’accession sociale

Peu connue, l’accession sociale permet l’achat d’un logement à moindre coût. « Ce système offre des prix encadrés inférieurs en moyenne à 25 % du marché », précise l’expert. Il existe trois moyens d’en bénéficier. Le premier, c’est l’achat d’un logement neuf sur plan. Certaines communes appliquent une Tva réduite ou encore un Bail réel solidaire, un dispositif qui permet d’acheter le bâti (et non le foncier) à des prix beaucoup plus abordables, dans des zones où les prix du foncier sont élevés.
« Comme l’offre est limitée, il faut souvent prendre sa décision rapidement ».
Deuxième option : le prêt social de location-accession (Psla) est un prêt soutenu par le gouvernement pour faciliter l’achat de leur logement par les ménages n’ayant pas d’apport initial. Ils commencent par louer un logement neuf, en versant une redevance, et peuvent ensuite en devenir propriétaire à un tarif préférentiel et bénéficier d’aides, comme l’Apl (Aide personnalisée au logement).
Quant à l’achat d’un logement social existant, il est réservé en priorité aux locataires du bien en question, pour être proposé ensuite à tous (sous conditions de ressources). Pour consulter les offres de vente, dans le neuf ou l’ancien, rendez-vous sur les sites Internet des organismes Hlm, ou sur bienveo.fr, la plateforme mise en place par l'Union sociale pour l'habitat.


La vente à terme

D’autres solutions ne nécessitent pas forcément de contracter un prêt immobilier. La vente à terme s’apparente au viager. L’acheteur verse à la signature, comme pour le viager, une partie du prix de la vente, puis règle le reste sous forme de mensualités. Contrairement au viager, l’acheteur sait précisément quand il prendra possession des lieux. Pour connaître la liste des biens mis en vente, tournez-vous vers les agences et les sites des petites annonces.
Enfin, dernier conseil : « Quelle que soit votre situation (Cdi, intérimaire…), il ne faut pas hésiter à solliciter un courtier spécialisé qui pourra vous accompagner et obtenir un contrat de financement aux meilleures conditions », indique Éric Lainé.

 

*  Enquête Ifop-Cafpi « Les Français et l’accession à la propriété », mai 2022.

 

Mots clés

Mots clés

logement

aides

accession sociale

APL

PSLA

vente à terme

Ca peut aussi vous intéresser

Logement
Logement
Logement

Article

27.12.2022

Immobilier : les seniors ont aussi leur mot à dire