Retour Articles Vies de famille

Peut-on emprunter après 50 ans ?

 

Est-ce plus difficile d'emprunter passé la cinquantaine ? S'il n'existe pas de limite d'âge pour demander un prêt sur le plan légal, les organismes de prêt peuvent être plus exigeants en matière d'assurance pour les personnes de plus de 50 ans.

Acheter un bien immobilier passé le cap des 50 ans est tout à fait possible sur le plan légal : « En droit français, rien n'interdit d'emprunter en fonction de l'âge », affirme Mark Beguery, directeur des Particuliers à la Banque de France. Le spécialiste précise néanmoins qu'en pratique « tout est une question de l'appréciation du risque par les banques ». Aussi, plus le temps passe et plus il peut s'avérer compliqué d'obtenir un prêt. « En matière de prêt immobilier, le prêteur va demander à l’emprunteur, quel que soit son âge, de souscrire une assurance. Ainsi, il s’assure que l’argent qu’il prête lui soit remboursé en cas de décès ou d’invalidité. »

 

Un effet direct sur le tarif de l'assurance

Mais passé un certain âge, les problèmes de santé ont souvent tendance à devenir de plus en plus nombreux. Aussi, s'il n'existe pas, dans les faits, d'âge limite pour souscrire un emprunt, il existe une différence au niveau du tarif de l’assurance. En effet, celui-ci est plus ou moins élevé en fonction des problèmes de santé que pourrait rencontrer celui qui emprunte. « En vieillissant, il peut donc être plus difficile de trouver un contrat d'assurance qui couvre tout le prêt. On voit aujourd'hui des contrats d'assurance qui stipulent que certaines garanties cesseront de s'appliquer après un certain âge. Le tarif de l'assurance peut également être plus élevé », poursuit Mark Beguery. 

 

La substitution par le contrat d'assurance-vie

En outre, les banques proposent généralement deux types de contrats : les contrats classiques qui s'adressent aux personnes de moins de 50 ans et les contrats spécifiques dont le tarif est plus cher, dans le but de couvrir le risque de maladie ou de décès. Afin de pouvoir emprunter, il est aujourd'hui fréquent que des particuliers d'un certain âge choisissent d'utiliser leur contrat d’assurance-vie comme garantie. « Le prêteur peut parfois demander un autre type de couverture, par exemple, en prenant en garantie un contrat d’épargne détenu par l’emprunteur », explique l'expert. 

 

L'enjeu du passage à la retraite

Le fait d'être actif ou retraité peut-il également jouer sur la possibilité d'emprunter ? « Oui, mais de manière indirecte », répond l'expert. Quand elles étudient une demande de prêt, les banques anticipent son remboursement sur toute la durée du contrat et prennent donc en compte le moment du départ à la retraite. « Si une personne de 55 ans emprunte sur 15 ans, elle doit finir de rembourser son prêt à 70 ans. La banque va donc forcément anticiper son départ à la retraite après la soixantaine et la possibilité que ses revenus évoluent à partir de ce stade. Elle vérifiera alors que le remboursement du prêt est toujours possible, malgré une baisse potentielle des revenus. » Aussi, autour de la cinquantaine, il peut être utile de faire une simulation d'emprunt qui prenne en considération l'âge de départ à la retraite.
 

Laetitia Dive

 

Mots clés

Mots clés

Achat immobilier

Emprunt

Seniors

Ca peut aussi vous intéresser

Logement
Logement
Logement

Article

09.02.2024

Colocation intergénérationnelle : 1 toit, 2 générations