Retour Articles Vies de famille

En montagne, on joue la carte de la sécurité !

La montagne est un lieu en altitude idéal pour les vacances au grand air. Mais il peut aussi comporter certains dangers non sans conséquences. Il est donc important de les connaître et de savoir quelle conduite adopter en cas de petits ou grands problèmes. 

Été comme hiver, la montagne offre de multiples possibilités pour randonner à pied, à ski ou en raquettes. Une saine activité qui permet d’associer les bénéfices d’une pratique sportive à la découverte d’un environnement naturel. Mais quand on ne connait pas la montagne, il peut être intimidant de se lancer. « La montagne n’est pas la plaine, prévient le Dr Jean-Philippe Page, anesthésiste, urgentiste et président de l’Association nationale des médecins et sauveteurs en montagne. Pour s'adapter à la haute altitude, le corps doit fournir un effort supplémentaire pour maintenir la quantité d'oxygène nécessaire. »

 

Préparer son itinéraire
En montagne, on peut rapidement être isolé et sans réseau téléphonique. C’est pourquoi il ne faut pas se fier uniquement à son smartphone ou aux applications GPS pour le grand public qui ne tiennent pas compte du dénivelé pour se repérer. Mieux vaut préparer son itinéraire avec une carte en papier précise qui affiche les reliefs. « Il faut aussi prendre en compte le dénivelé qui peut augmenter le temps de la balade et l’effort à fournir », explique le Dr Page. Concernant l’horaire de départ, comme il n’est pas toujours facile de prévoir la durée d’une randonnée en montagne, il est prudent de ne pas partir trop tard pour éviter un retour éclairé à la lampe frontale. Il est sage de savoir abandonner et faire demi-tour.

 

Partir bien équiper
Si une petite trousse de secours basique peut être glissée dans son sac à dos, il est surtout essentiel de partir avec des vivres et beaucoup d’eau : un à deux litres par personne minimum. En montagne, il n’est pas impossible de commencer une balade sous le soleil et de la terminer en altitude, dans le froid et la tempête. Il convient donc de prévoir des vêtements chauds et imperméables, même en été. « J’attire l’attention sur les enfants en porte-bébé dorsal ; comme ils restent statiques, il est important d’adapter les objectifs, de bien les couvrir en hiver, surtout aux extrémités et de les surveiller pour éviter déshydratation et coups de soleil », ajoute le Dr Page. 

 

Savoir donner l’alerte
Même sans réseau, le numéro d’urgence à appeler en cas d’accident est le 112. Pour être rapidement localisé par les secours, il faut leur indiquer où l’on se trouve, donner le point de départ de sa balade et la direction empruntée. Important aussi d’activer la fonction de géolocalisation de son téléphone portable. « Mais mon principal conseil pour aller à la rencontre de la montagne reste de privilégier une découverte progressive, conclut Dr Page. Si l’on est habitué à marcher quatre heures en plaine, on peut commencer par deux heures en montagne et se faire accompagner par un professionnel : un guide de haute montagne ou un accompagnateur en moyenne montagne ».

En savoir plus:

Mots clés

Mots clés

vacances

montagne

accidents

Ca peut aussi vous intéresser

Accident de vie
Accident de vie
Accident de vie

Article

15.11.2023

Harcèlement scolaire : ayons les bons réflexes