Retour Articles Vies de famille

Devenir propriétaire, les postes de dépenses à anticiper

Vous avez accumulé un apport personnel et vous vous sentez prêt à acheter votre première résidence principale ? Attention à bien évaluer le vrai coût de votre futur bien immobilier. Pour vous aider à anticiper tous les postes de dépenses, suivez le guide !

 

Si devenir propriétaire est un rêve pour beaucoup de Français, il ne faut pas en oublier pour autant l’ensemble des charges qui accompagnent un achat immobilier. En effet, rembourser son crédit n’est pas la seule dépense à prévoir ! Taxes, impôts, charges de copropriété, assurance sont autant de dépenses inhérentes à un propriétaire. « Il peut être conseillé aux futurs propriétaires de ne pas s’engager au maximum de leur capacité d’endettement, afin d’anticiper d’éventuels travaux ou difficultés », souligne Cécile Can, chargée d’études juridiques au sein de l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil).

 

Des frais liés au crédit...


Ainsi, lorsque vous souscrivez un prêt immobilier auprès de votre banque, plusieurs frais doivent être pris en compte en plus de vos mensualités de crédit :
•    Les intérêts du crédit, qui sont calculés en fonction du taux appliqué à votre crédit.
•    L’assurance emprunteur, indispensable en cas de décès ou d’invalidité, qui peut représenter jusqu’à 1/3 du coût total du crédit.
•    Les frais de garantie, qui engagent des frais supplémentaires, entre 0,8 % et 1,8 % du montant du prêt et une commission.
•    Les frais de dossier, qui représentent entre 0,5 et 1,5 % du montant du prêt.

 

… et des frais annexes


Il faut de plus compter dans votre budget deux autres types de frais liés à l’achat, payables une seule fois, au moment où vous acquérez le bien :
•    Les frais de notaire, qui représentent entre 7 et 8 % du prix de vente du bien dans l’ancien, et entre 2 et 3 % dans le neuf.
•    Les frais d’agence, qui sont des frais de commission qui vous sont facturés si vous passez par un agent immobilier pour acheter votre bien.

 

Taxes, impôts, assurances


Ensuite, vient la . Chaque année, en octobre, tous les propriétaires doivent s’en acquitter (vous en payez la somme au prorata selon le moment de l’année où vous achetez). « Son montant est calculé en fonction de la valeur cadastrale du bien et de ses dépendances, et du taux d’imposition en vigueur, fixé par la commune dans laquelle se trouve le bien », précise Cécile Can.
Lorsque vous devenez propriétaire d’un appartement, vous devez également assumer certaines charges de copropriété, indispensables au bon fonctionnement et à l’entretien de l’immeuble. « Parmi ces charges, on trouve notamment les honoraires du syndic de copropriété, le nettoyage des parties communes, l’assurance copropriété, les services de gardiennage s’ils existent, l’électricité des parties communes, l’entretien des espaces verts ou encore l’enlèvement des ordures ménagères », indique-t-elle.
Si vous devenez propriétaire d’une maison individuelle située dans un lotissement, c’est la même chose : vous devez obéir à un cahier des charges fixé par l’association syndicale libre (ASL) à laquelle vous devez obligatoirement adhérer. Vous devez également payer quelques charges communes : la voirie, les espaces verts, les parkings.
Enfin, n’oubliez pas l’assurance habitation propriétaire occupant ! Son coût est calculé en fonction de la taille du logement, mais également des garanties souscrites.

 

Pensez aux travaux !


À tout cela, s’ajoutent les travaux de rénovation ou d’amélioration que vous n’aviez pas à payer lorsque vous étiez locataire. En plus de petits travaux d’entretien courant, il faut désormais assumer les frais liés à une chaudière qui lâche, un ravalement de façade, un ballon d’eau chaude à changer…
Tous ces frais sont autant de paramètres à prendre en compte en vue de l’acquisition d’un nouveau logement. Si vous ne les négligez pas, vous serez en mesure d’acheter dans les meilleures conditions.

Linda Taormina

Mots clés

Mots clés

logement

propriétaire

achat

résidence principale

Ca peut aussi vous intéresser

Logement
Logement
Logement

Article

09.02.2024

Colocation intergénérationnelle : 1 toit, 2 générations