L’AJPA : un soutien pour les aidants

Accident de vie

Vous avez un proche en perte d’autonomie ou en situation de handicap ? Vous pouvez percevoir l’allocation journalière du proche aidant (Ajpa).

 

L'Allocation Journalière du Proche Aidant (AJPA) vise à compenser la diminution de revenus liée à vos absences ponctuelles dans votre activité professionnelle. Ainsi, cette aide vous permet de vous consacrer à votre proche.  
 
Vous pouvez disposer de 66 jours (ou 132 demi-journées) sur l’ensemble de votre carrière, après accord de votre employeur ou en attestant que vous avez dû interrompre votre activité professionnelle, votre formation ou votre recherche d’emploi. 

  L'AJPA n'est pas une prestation familiale : c'est un complément de revenu, elle est donc soumise à l'impôt.

 

Depuis le 1er juillet 2022, les conditions d’accessibilité à l’Ajpa ont évolué. La personne aidée doit : 
•    avoir un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80% (reconnu par la Maison départementale des personnes handicapées) ;
•    être une personne âgées diagnostiquée GIR I à IV et bénéficiaire de l’allocation personnalisée d’autonomie (Apa) ;
ou
•    être une personne invalide ou bénéficiaire de rentes d’accident du travail et de maladie professionnelle avec une majoration ou une prestation complémentaire de recours à une tierce personne.
 
En tant qu’aidant, vous devez :  
•    réduire ou cesser votre activité pour aider un proche en situation de dépendance ou de handicap ;
•    résider en France de manière stable et régulière ;
•    entretenir des liens étroits et stables avec la personne aidée ;
•    l’assister dans les actes et activités de la vie quotidienne de manière régulière et fréquente, et ce, à titre non professionnel. 

Vous n’êtes pas dans l’obligation d’avoir un lien de parenté ou de résider avec la personne aidée. 

  Vous ne pouvez pas percevoir l’AJPA si vous étiez sans activité professionnelle avant d’être aidant (retraité ou sans indemnité de Pôle Emploi), si vous êtes rémunéré par la Prestation compensatoire du handicap (PCH) ou encore si vous touchez déjà certaines aides de la Caf. 

 

Image retirée. Pour en savoir plus sur l'AJPA, consultez la fiche prestation.

Image retirée. Pour faire une demande d'AJPA si vous êtes allocataire

Image retirée. Pour faire une demande d'AJPA si vous n'êtes pas allocataire