Ce que vous devez faire

1

Contacter la Mdph

Je dois contacter la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) de mon département pour me procurer le formulaire de demande d’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ou de la prestation de compensation du handicap (Pch).

2Compléter mon dossier

Je dois compléter le dossier et l’envoyer à la Mdph la plus proche de mon domicile.

3Faire ma demande 

Je renvoie aussi le dossier complété à ma Caf accompagné d’un certificat médical récent. Ensuite, la Commission départementale des droits et de l’autonomie (Cdaph) détermine le taux d’incapacité de mon enfant et m'en informe ainsi que la Caf.

La Caf étudie ma demande et des documents complémentaires peuvent m’être demandés. L’Aeeh est versée automatiquement à partir du mois qui suit le dépôt de ma demande.

1

Contacter la Mdph

Je dois contacter la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) de mon département pour me procurer le formulaire de demande d’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ou de la prestation de compensation du handicap (Pch).

2Compléter mon dossier

Je dois compléter le dossier et l’envoyer à la Mdph la plus proche de mon domicile.

3Faire ma demande 

Je renvoie aussi le dossier complété à ma Caf accompagné d’un certificat médical récent. Ensuite, la Commission départementale des droits et de l’autonomie (Cdaph) détermine le taux d’incapacité de mon enfant et m'en informe ainsi que la Caf.

La Caf étudie ma demande et des documents complémentaires peuvent m’être demandés. L’Aeeh est versée automatiquement à partir du mois qui suit le dépôt de ma demande.

Bon à savoir !

Je peux peut-être bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale (Ajpp), si l’état de santé de mon enfant nécessite ma présence à ses côtés.

À noter : l’Ajpp n’est pas cumulable avec les compléments d’Aeeh ou la majoration personne isolée versée au titre de l’Aeeh.                                                                                   

 

La Caf auprès de vous

Besoin que l'on s'adapte à votre situation ?

Après son 20ème anniversaire, votre enfant peut être pris en compte dans le calcul de votre aide au logement, si : 

  • il est atteint d’une infirmité avec une incapacité permanente au moins égale à 80% ;
  • il est titulaire de la carte invalidité ou reconnu par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph) ;
  • il est reconnu inapte au travail ; 
  • ses ressources nettes imposables n’excèdent pas le plafond individuel du fonds de solidarité vieillesse.