Retour Informations aides Handicap
Retour Informations aides Handicap

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh)

Tout comprendre sur l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé 

Vous avez droit à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) si votre enfant de moins de 20 ans a une incapacité reconnue par la Commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph) d’au moins 80%. Si votre enfant a une incapacité comprise entre 50% et 79%, vous pouvez bénéficier de l’Aeeh, sous certaines conditions.

 Consulter cette fiche en Falc (Facile à lire et à comprendre).

 

Pour qui ?

Vous devez avoir un enfant handicapé de moins de 20 ans.

Quel montant ?

Il dépend du taux d’incapacité de votre enfant.

Quelles conditions ?

Vous devez avoir un enfant qui présente un taux d’incapacité d’au moins 50% évalué par la Cdaph.

 

 

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Les conditions pour bénéficier de l’Aeeh dépendent du taux d’incapacité de votre enfant. Ce taux est déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph), une des commissions de la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph). Vos revenus ne sont pas pris en compte pour l’accès à cette allocation. 

Les conditions d’attribution sont les suivantes : 

- votre enfant présente une incapacité d’au moins 80%.

- votre enfant présente une incapacité comprise en 50% et 79%, vous pouvez prétendre à bénéficier de l’Aeeh s’il fréquente un établissement spécialisé ou si son état exige le recours à un dispositif adapté ou à des soins préconisés par la Cdaph. 

- votre enfant doit avoir moins de 20 ans et être à votre charge. S’il est en internat, avec une prise en charge intégrale des frais de séjour par l’Assurance maladie, l’Etat ou l’aide sociale, vous ne pouvez pas bénéficier de l’Aeeh. Cependant, l’Aeeh peut vous être versée lorsque que votre enfant placé en internat revient au foyer (pendant les vacances scolaires, en fin de semaine, …).

À noter :

Vous devez nous informer de tous les changements dans votre situation (situation professionnelle, familiale, …) ou celle de votre enfant (prise en charge dans un institut, placement en internat, hospitalisation…). Cela peut avoir un impact sur vos droits.

 

Quels montants pouvez-vous percevoir ? 

 

Le montant de base

Le montant de base de l’Aeeh est de 135,13 € par mois. Ce montant peut être majoré, par un complément accordé par la Cdaph, pour s’adapter à votre situation.

 

Le complément Aeeh 

Le montant du complément Aeeh est calculé en fonction de l’état de santé de votre enfant et de ses besoins de compensation. 

Il existe 6 catégories de compléments déterminés en fonction des critères suivants : 

- vous embauchez une personne pour s’occuper de votre enfant,

- vous réduisez ou cessez votre activité professionnelle,

- vous engagez des dépenses liées au handicap de votre enfant.

Vous pouvez cumuler plusieurs de ces critères.
 

Pour ces 6 catégories, les montants mensuels de l’Aeeh de base et du complément sont : 

Catégories

Critères

Montant mensuel (Aeeh de base + complément)

Catégorie 1 Enfant dont le handicap entraîne des dépenses mensuelles engagées liées au handicap de votre enfant d’au moins 232,06 €   236,48 €
Catégorie 2

Enfant dont le handicap entraine soit :     

  • une réduction du temps de travail à 80%
  • l’embauche d’une personne au moins 8 h par semaine
  • l’engagement de dépenses mensuelles d’au moins 401,97 €    
409,61 €
Catégorie 3 Enfant dont le handicap entraine soit :    
  • une réduction du temps de travail à 50%         
  • l’embauche d’une personne au moins 20 h par semaine et des dépense mensuelles d’au moins 244,50 €      
  • l’engagement de dépenses mensuelles d’au moins 513,86 €    
523,63 €
Catégorie 4 Enfant dont le handicap entraine soit :    
  • l’engagement de dépenses mensuelles égales ou supérieures à 714,14 €    
  • une cessation complète d’activité ou l’embauche d’une personne à temps plein   
  • une réduction du temps de travail à 50% et l’embauche d’une personne au moins 20 h par semaine et des dépense mensuelles d’au moins 342,17 €
  • une réduction du temps de travail à 80% ou l’embauche d’une personne au moins 8 h par semaine et des dépense mensuelles d’au moins 454,06 €
737,17 €
Catégorie 5 Enfant dont le handicap entraine soit :    
  • une cessation complète d’activité    
  • l’embauche d’une personne à temps plein et des dépense mensuelles d’au moins 296,88 €
904,57 €
Catégorie 6 Enfant dont le handicap entraine une cessation complète d’activité ou l’embauche d’une personne à temps plein et dont l’état impose des contraintes permanentes de surveillance et de soins à la charge de la famille.    

1 281,82 €

La majoration Aeeh versée au parent isolé bénéficiaire d’un complément Aeeh 

Une majoration au montant de base de l’Aeeh et au complément peut être versée au parent isolé si le complément Aeeh versé concerne le recours à une tierce personne rémunérée dans le cadre des soins ou de l’accompagnement nécessaire à la prise en charge de votre enfant.

Cette majoration n’est pas versée pour la catégorie 1. 

Pour les 5 catégories, le montant de la majoration est le suivant : 

Catégories

Montant de la majoration
Catégorie 2 54,90 €
Catégorie 3 76,01 €
Catégorie 4 240,70 €
Catégorie 5  308,26 €
Catégorie 6 451,84 €

 

Pendant combien de temps pouvez-vous en bénéficier ? 

La durée du versement de l’Aeeh est aussi déterminée par la Commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph). Il dépend du taux d’incapacité de votre enfant. Il est renouvelable. 

Selon votre situation, la durée du versement peut être est la suivante : 

- de 2 à 5 ans si le taux d’incapacité de votre enfant est compris entre 50% et 79%.

- si le taux d’incapacité est au moins égal à 80% et que l’état de santé de votre enfant est stable ou s’aggrave, alors l’Aeeh peut être versée sans limitation de durée jusqu’au vingtième anniversaire de votre enfant. 

- si le taux d’incapacité de votre enfant est au moins égal à 80% et que son état de santé a des perspectives d’amélioration, alors la durée du versement est comprise entre trois et cinq ans. 

Pour éviter une rupture de versement, il est important d’effectuer une demande de renouvellement à la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) six mois avant la date de fin de votre droit. Pour cela, prenez rendez-vous avec le médecin chargé d’établir le certificat médical et complétez le formulaire de demande de la Mdph.

 

À savoir :

Lorsque votre enfant à 20 ans, il doit faire lui-même une demande auprès de la Mdph pour percevoir l’allocation aux adultes handicapés s’il remplit les conditions.

 

Vous êtes prêt à effectuer vos démarches ?


Vous êtes allocataire : 

- Vous devez demander un formulaire à la Mdph. Pour trouver les coordonnées de la Mdph de votre département, vous pouvez consulter cet annuaire. Certaines Mdph proposent des demandes en ligne. Pensez à consulter le site de la Mdph de votre département.

- Renvoyez le dossier à votre Caf accompagné d’un certificat médical récent. Ensuite, la Commission départementale des droits et de l’autonomie (Cdaph) détermine le taux d’incapacité de votre enfant et vous communique sa décision ainsi que votre Caf.

- La Caf étudie les conditions de votre demande et peut vous demander des documents complémentaires. Si toutes les conditions sont remplies, l’Aeeh est versée automatiquement.

Vous n’êtes pas allocataire : 

- Vous devez d’abord créer votre Espace Mon Compte, sur le site caf.fr ou sur l’application mobile Caf – Mon Compte, afin de pouvoir réaliser vos démarches et les suivre. 

- Vous devez demander un formulaire à la Mdph. Pour trouver les coordonnées de la Mdph de votre département, vous pouvez consulter cet annuaire. Certaines Mdph proposent des demandes en ligne. Pensez à consulter le site de la Mdph de votre département.

- Renvoyez le dossier à votre Caf accompagné d’un certificat médical récent. Ensuite, la Commission départementale des droits et de l’autonomie (Cdaph) détermine le taux d’incapacité de votre enfant et vous informe de sa décision ainsi que votre Caf.

- La Caf étudie les conditions de votre demande et peut vous demander des documents complémentaires. Si toutes les conditions sont remplies, l’Aeeh est versée automatiquement.  

 

 

Tout comprendre sur l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé 

Vous avez droit à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) si votre enfant de moins de 20 ans a une incapacité reconnue par la Commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph) d’au moins 80%. Si votre enfant a une incapacité comprise entre 50% et 79%, vous pouvez bénéficier de l’Aeeh, sous certaines conditions. 

 Consulter cette fiche en Falc (Facile à lire et à comprendre).

Pour qui ?

Vous devez avoir un enfant handicapé de moins de 20 ans.

Quel montant ?

Il dépend du taux d’incapacité de votre enfant.

Quelles conditions ?

Vous devez avoir un enfant qui présente un taux d’incapacité d’au moins 50% évalué par la Cdaph.

 

 

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Les conditions pour bénéficier de l’Aeeh dépendent du taux d’incapacité de votre enfant. Ce taux est déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph), après avoir rencontré les équipes de la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph). Vos revenus ne sont pas pris en compte pour l’accès à cette allocation. 

Les conditions d’attribution sont les suivantes : 

- votre enfant présente une incapacité d’au moins 80% ;

- votre enfant présente une incapacité comprise en 50% et 79%, vous pouvez prétendre à bénéficier de l’Aeeh s’il fréquente un établissement spécialisé ou si son état exige le recours à un dispositif adapté ou à des soins préconisés par la Cdaph ;

- votre enfant doit avoir moins de 20 ans et être à votre charge. S’il est en internat, avec une prise en charge intégrale des frais de séjour par l’Assurance maladie, l’Etat ou l’aide sociale, vous ne pouvez pas bénéficier de l’Aeeh. Cependant, l’Aeeh peut vous être versée lorsque que votre enfant placé en internat revient au foyer (pendant les vacances scolaires, en fin de semaine, …).

 

Quels montants pouvez-vous percevoir ? 

Le montant de base

Le montant de base de l’Aeeh est de 135,13 euros par mois. Ce montant peut être majoré, par un complément accordé par la Cdaph, pour s’adapter à votre situation.

Le complément Aeeh 

Le montant du complément Aeeh est calculé en fonction de l’état de santé de votre enfant et de son niveau de handicap. Il existe 6 niveaux différents de handicap, qui sont calculés selon le montant des dépenses mensuelles engendrées par la nature ou le handicap de votre enfant. 

Pour ces six niveaux, le montant du complément est le suivant : 

Niveaux de handicap

Montant du complément
Niveau 1 101,35 €
Niveau 2  274,48 €
Niveau 3  388,50 €
Niveau 4 602,04 €
Niveau 5 769,44 €
Niveau 6 1146,69 €

Vous pouvez bénéficier d’un complément Aeeh si : 

- vous embauchez une tierce personne. (Pour les niveaux de handicap de 2 à 6)

- vous réduisez ou cessez votre activité professionnelle. (Pour les niveaux de handicap de 2 à 6)

- vos dépenses entraînent un certain coût, sans embauche d’une tierce personne, de réduction ou de cessation de votre activité. (Pour le niveau de handicap 1) 

 

La majoration Aeeh versée au parent isolé bénéficiaire d’un complément Aeeh 

Une majoration au montant de base de l’Aeeh et au complément peut être versée au parent isolé si le complément Aeeh versé concerne le recours à une tierce personne rémunérée dans le cadre des soins ou de l’accompagnement nécessaire à la prise en charge de votre enfant.
Cette majoration n’est pas versée si le handicap de votre enfant est de niveau 1. 

Pour ces cinq niveaux, le montant de la majoration est le suivant : 

Niveaux de handicap

Montant de la majoration
Niveau 2  54,90 €
Niveau 3  76,01 €
Niveau 4  240,70 €
Niveau 5 308,26 €
Niveau 6 451,84 €

 

Pendant combien de temps pouvez-vous en bénéficier ? 

La durée du versement de l’Aeeh est aussi déterminée par la Commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph). Il dépend du taux d’incapacité de votre enfant. Il est renouvelable. 

Selon votre situation, la durée du versement peut être est la suivante : 

- de 2 à 5 ans si le taux d’incapacité de votre enfant est compris entre 50% et 79%.

- sans limitation de durée jusqu’au vingtième anniversaire de votre enfant si le taux d’incapacité est au moins égal à 80% et que l’état de santé de votre enfant est stable ou s’aggrave ; 

- entre 3 et 5 ans si le taux d’incapacité de votre enfant est au moins égal à 80% et que son état de santé a des perspectives d’amélioration. 

Pour éviter une rupture de versement, il est important d’effectuer une demande de renouvellement à la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) six mois avant la date de fin de votre droit. Pour cela, prenez rendez-vous avec le médecin chargé d’établir le certificat médical. 

En cas de demande tardive, un versement rétroactif est effectué. 

Vous êtes prêt à effectuer vos démarches ? 

 

Vous êtes allocataire : 

- Vous devez demander un formulaire à la Mdph. Pour trouver les coordonnées de la Mdph de votre département, cliquez sur les liens suivants : Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion.

- Envoyez le dossier à votre Caf accompagné d’un certificat médical récent. Ensuite, la Commission départementale des droits et de l’autonomie (Cdaph) détermine le taux d’incapacité de votre enfant et vous informe de sa décision. 

- Quand votre demande d’Aeeh est acceptée, l’allocation est versée automatiquement.

 

Vous n’êtes pas allocataire : 

Vous devez d’abord créer votre Espace Mon Compte, sur le site Caf.fr ou sur l’application mobile Caf – Mon Compte, afin de pouvoir réaliser vos démarches. 

 

Tout comprendre sur l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé 

Vous avez droit à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) si votre enfant de moins de 20 ans a une incapacité reconnue par la Commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph) d’au moins 80%. Si votre enfant a une incapacité comprise entre 50% et 79%, vous pouvez bénéficier de l’Aeeh, sous certaines conditions. 

 Consulter cette fiche en Falc (Facile à lire et à comprendre).

Pour qui ?

Vous devez avoir un enfant handicapé de moins de 20 ans.

Quel montant ?

Il dépend du taux d’incapacité de votre enfant..

Quelles conditions ?

Vous devez avoir un enfant qui présente un taux d’incapacité d’au moins 50% évalué par la Cdaph.

 
 

 

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Les conditions pour bénéficier de l’Aeeh dépendent du taux d’incapacité de votre enfant. Ce taux est déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph), après avoir rencontré les équipes de la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph). Vos revenus ne sont pas pris en compte pour l’accès à cette allocation. 

Les conditions d’attribution sont les suivantes : 

- votre enfant présente une incapacité d’au moins 80% ;

- votre enfant présente une incapacité comprise en 50% et 79%, vous pouvez prétendre à bénéficier de l’Aeeh s’il fréquente un établissement spécialisé ou si son état exige le recours à un dispositif adapté ou à des soins préconisés par la Cdaph ;

- votre enfant doit avoir moins de 20 ans et être à votre charge. S’il est en internat, avec une prise en charge intégrale des frais de séjour par l’Assurance maladie, l’Etat ou l’aide sociale, vous ne pouvez pas bénéficier de l’Aeeh. Cependant, l’Aeeh peut vous être versée lorsque que votre enfant placé en internat revient au foyer (pendant les vacances scolaires, en fin de semaine, …).

 

Quels montants pouvez-vous percevoir ? 

Le montant de base

Le montant de base de l’Aeeh est de 135,13 euros par mois. Ce montant peut être majoré, par un complément accordé par la Cdaph, pour s’adapter à votre situation.

Le complément Aeeh 

Le montant du complément Aeeh est calculé en fonction de l’état de santé de votre enfant et de son niveau de handicap. Il existe 6 niveaux différents de handicap, qui sont calculés selon le montant des dépenses mensuelles engendrées par la nature ou le handicap de votre enfant. 

Pour ces six niveaux, le montant du complément est le suivant : 

Niveaux de handicap

Montant du complément
Niveau 1 101,35 €
Niveau 2  274,48 €
Niveau 3  388,50 €
Niveau 4 602,04 €
Niveau 5 769,44 €
Niveau 6 1146,69 €

Vous pouvez bénéficier d’un complément Aeeh si : 

- vous embauchez une tierce personne. (Pour les niveaux de handicap de 2 à 6) ;

- vous réduisez ou cessez votre activité professionnelle. (Pour les niveaux de handicap de 2 à 6) ;

- vos dépenses entraînent un certain coût, sans embauche d’une tierce personne, de réduction ou de cessation de votre activité. (Pour le niveau de handicap 1) 

 

La majoration Aeeh versée au parent isolé bénéficiaire d’un complément Aeeh 

Une majoration au montant de base de l’Aeeh et au complément peut être versée au parent isolé si le complément Aeeh versé concerne le recours à une tierce personne rémunérée dans le cadre des soins ou de l’accompagnement nécessaire à la prise en charge de votre enfant.
Cette majoration n’est pas versée si le handicap de votre enfant est de niveau 1. 

Pour ces cinq niveaux, le montant de la majoration est le suivant : 

Niveaux de handicap

Montant de la majoration
Niveau 2 54,90 €
Niveau 3   76,01 €
Niveau 4  240,70 €
Niveau 5 308,26 €
Niveau 6 451,84 €

 

Sur quelle durée pouvez-vous en bénéficier ? 

La durée du versement de l’Aeeh est aussi déterminée par la Commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph). Il dépend du taux d’incapacité de votre enfant. Il est renouvelable. 

Selon votre situation, la durée du versement peut être est la suivante : 

- de 2 à 5 ans si le taux d’incapacité de votre enfant est compris entre 50% et 79% ;

- sans limitation de durée jusqu’au vingtième anniversaire de votre enfant si le taux d’incapacité est au moins égal à 80% et que l’état de santé de votre enfant est stable ou s’aggrave ; 

- entre 3 et 5 ans si le taux d’incapacité de votre enfant est au moins égal à 80% et que son état de santé a des perspectives d’amélioration. 

Pour éviter une rupture de versement, il est important d’effectuer une demande de renouvellement à la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) six mois avant la date de fin de votre droit. Pour cela, prenez rendez-vous avec le médecin chargé d’établir le certificat médical. 

En cas de demande tardive, un versement rétroactif est effectué. 

Vous êtes prêt à effectuer vos démarches ?

 

Vous êtes allocataire : 

Vous devez demander un formulaire à la Mdph. Pour trouver les coordonnées de la Mdph qui se trouve dans votre département, cliquez sur le lien suivant : Mayotte. Vous pouvez retirer votre dossier de demande d’Aeeh auprès de la Mdph située à Mamoudzou, auprès du centre communal d’action sociale de votre commune ou le télécharger sur ce site.  

Vous devez ensuite compléter et signer votre dossier et l’envoyer avec les documents justificatifs : 

- par courrier : Mdph Mayotte, 8 rue Mariazé 97600 Mamoudzou

- par mail : accueil@mdph976.fr

- ou en le déposant au Ccas de votre commune ou directement à la MDPH de Mamoudzou

La maison départementale des personnes handicapées (Mdph) instruit votre demande et détermine le taux d’incapacité de votre enfant. Elle vous transmet ensuite une notification de décision, ainsi qu’à la Caisse de Sécurité sociale de Mayotte (Cssm). A la réception de la décision de la Mdph, la Cssm vous informe de la date d’attribution de l’allocation et de son montant exact.

 

Vous n’êtes pas allocataire : 

Pour votre première demande, vous devez d’abord créer votre Espace Mon Compte.

À quel organisme dois-je m'adresser pour faire une demande d'allocation d’éducation de l’enfant handicapé ?

La Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) de votre département de résidence peut vous renseigner sur l'ensemble des aides qui peuvent vous être proposées : la prestation de compensation, la carte d'invalidité, la carte de stationnement, la carte de station debout pénible, etc. Elle peut aussi vous aider pour l’accompagnement de votre enfant : orientation scolaire, placement en établissement, auxiliaire de vie scolaire…

Demandez un formulaire à la Mdph et renvoyez-le à votre Caf avec un certificat médical récent. La Commission départementale des droits et de l'autonomie (Cdpah) détermine le taux d'incapacité de votre enfant et vous adressera une notification de décision. La Mdph informe également la Caf de cette décision.

Mon enfant est handicapé ou gravement malade, de quelles aides puis-je bénéficier ?

Si votre enfant est atteint d’un handicap reconnu par la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph), vous pouvez bénéficier de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé.

Si, du fait d’une maladie grave ou d’un accident, l’état de santé de votre enfant rend nécessaire votre présence à ses côtés pour des soins contraignants, vous pouvez peut-être bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale.

Quel est le montant de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ?

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) est accordée sans condition de ressources, pour une durée variable d’un à cinq ans, renouvelable.

En plus de l'Aeeh, la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) peut vous accorder un complément financier sous certaines conditions (frais engagés liés à la santé de l’enfant, réduction ou cessation d’activité, embauche d’une tierce personne).

> Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès de la Mdph.

Je perçois l’allocation d'éducation de l'enfant handicapé et la dégradation de la santé de mon enfant occasionne des dépenses importantes, ai-je droit à une aide supplémentaire ?

Oui, la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) peut vous accorder un complément.

Dans ce cas, demandez rapidement un nouvel examen de votre situation auprès de votre Mdph.

Je vis désormais seul avec mon enfant handicapé, puis-je bénéficier d’une aide supplémentaire ?

Oui, vous pouvez bénéficier d’une majoration spécifique pour parent isolé. Elle peut vous être versée si vous réduisez ou cessez votre activité ou si vous avez recours à une tierce personne.

> Signalez rapidement votre changement de situation dans l’Espace Mon Compte, muni de votre numéro de sécurité sociale et de votre mot de passe.

Mon enfant est placé dans un internat et revient les week-ends et pendant les vacances, puis-je bénéficier de l'allocation d’éducation de l’enfant handicapé ?

Oui, la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) peut décider de vous accorder l’allocation d'éducation de l'enfant handicapé pour les périodes de présence de votre enfant au foyer (week-ends, congés scolaires).

Demandez un formulaire à la Mdph et renvoyez-le complété avec un certificat médical récent

Pendant combien de temps puis-je recevoir l'allocation d’éducation de l’enfant handicapé ?

L’allocation d'éducation de l'enfant handicapé peut vous être accordée par la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) dès le mois suivant le dépôt de votre demande pour une durée variable d’un an à cinq ans, renouvelable jusqu’aux 20 ans de l’enfant.

Mon enfant va avoir 20 ans et je perçois l'allocation d’éducation de l’enfant handicapé, que devons-nous faire ?

Quelques mois avant ses 20 ans, votre enfant devra déposer une demande auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) pour bénéficier de l’allocation aux adultes handicapés (Aah).

Selon le taux d’incapacité reconnu par la Mdph, il pourra bénéficier personnellement de l’allocation aux adultes handicapés (Aah) à la suite de l'allocation d’éducation de l’enfant handicapé  (Aeeh). 

N’attendez pas ses 20 ans pour faire les démarches auprès de la Mdph : ses droits en dépendent !