Retour Informations aides Handicap
Retour Informations aides Handicap

L’allocation journalière de présence parentale (Ajpp)

Tout comprendre sur l’allocation journalière de présence parentale 

L’allocation journalière de présence parentale (Ajpp) peut vous être versée pour vous occuper de votre enfant gravement malade, accidenté ou handicapé.

 

Pour qui ?

Vous devez avoir un enfant gravement malade, accidenté ou handicapé de moins de 20 ans.

Quel montant ?

Il dépend du nombre de jours d’absence pris dans le mois (dans la limite de 22 jours).

Quelles conditions ?

Vous devez cesser ponctuellement votre activité professionnelle.

 

 

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Pour bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale, vous devez : 

- avoir un enfant de moins de 20 ans, gravement malade, handicapé ou victime d’un accident grave nécessitant la présence d’une personne à ses côtés ;

- cesser ponctuellement votre activité professionnelle pour vous en occuper ;

vous êtes salarié ou fonctionnaire : vous devez faire une demande de congé de présence parentale à votre employeur ;

vous êtes au chômage indemnisé : vous devez déclarer à l’organisme versant votre indemnisation chômage les jours pris au titre de l’Ajpp dès que vous en bénéficiez. Votre indemnisation chômage sera recalculée. Vous ouvrirez droit à la totalité de vos droits à l’Ajpp dès lors que vous êtes indemnisé ou bénéficiez d’un reliquat de droits au chômage, quel que soit le nombre de jours de reliquat.

vous êtes au chômage non indemnisé : vous ne pouvez pas prétendre à l’Ajpp ;

vous êtes dans une autre situation professionnelle (travailleur indépendant, Vrp, salarié du particulier employeur (garde à domicile par exemple) : vous devez simplement remplir une demande d’Ajpp.

Vous ne pouvez pas bénéficier de l’Ajpp si vous percevez : 

- des indemnités journalières (maladie, maternité, paternité ou d’accident de travail) ;

- l’allocation forfaitaire de repos maternel (ou l’allocation de remplacement pour maternité) ;

- une pension de retraite ou d’invalidité ;

- l’allocation aux adultes handicapés (Aah).

La Caf vous verse le montant le plus élevé si vous percevez un complément de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) pour votre enfant en situation de handicap.


Quels montants pouvez-vous percevoir ?

Le montant de l’allocation journalière de présence parentale est de 58,59 € par jour et 29,30 € pour une demi-journée.

L'Ajpp peut être versée simultanément ou alternativement aux 2 membres du couple de parents dans la limite de 22 jours par mois.

Vous pouvez bénéficier d’un complément mensuel de 118,82 € si vous avez des dépenses liées à l'état de santé de l'enfant pour un montant égal ou supérieur à 118,82 €. Ce complément n'est pas dû en cas d'interruption ou de fin de droits à l'Ajpp.

Pour recevoir ce complément, vos ressources 2020 ne doivent pas dépasser les plafonds suivants :

Nombre d'enfants

Couple avec un seul revenu 

Parent isolé ou couple avec 2 revenus 
1 27 219 € 35 971 €
2  32 663 € 41 415 €
3 39 196 € 47 948 €
4 45 729 €  54 481 €
Par enfant en plus 6 533 €

 

À noter : le versement de l’Ajpp ouvre droit aux prestations en nature de l’assurance maladie pendant toute sa durée et à l’assurance vieillesse.

 

Pendant combien de temps pouvez-vous en bénéficier ?

La Caf vous verse mensuellement une somme d’allocations journalières représentant le nombre de jours d’absence pris au titre du congé de présence parentale dans la limite de 22 jours par mois :

- vous pouvez bénéficier de l’Ajpp par période comprise entre 6 mois et 1 an renouvelable, dans la limite de 3 ans et de 310 jours maximum par enfant et par pathologie ;

- au cours de cette période de 3 ans, si votre enfant présente une nouvelle pathologie, vous pouvez faire une demande pour bénéficier à nouveau de 310 jours d’Ajpp. 

 

À savoir : 

  • Vous arrivez bientôt à échéance de vos 310 jours et vous souhaitez continuer à bénéficier de votre allocation ?

  • - Après une période de 3 ans, vous pouvez demander le renouvellement de votre droit pour 310 jours au titre de la même pathologie, en cas de rechute ou de récidive, ou lorsque des soins contraignants et votre présence soutenue sont toujours nécessaires. 

    - Avant la fin de la période de 3 ans, vous pouvez demander un renouvellement exceptionnel de votre droit au titre de la même pathologie. 
    Ce renouvellement est ouvert une seule fois et de nouveau pour 310 jours. Nous vous invitons à faire votre demande par anticipation.

  • À noter : salarié, fonctionnaire, vous devez parallèlement faire une demande de congé de présence parentale à votre employeur. Votre Caf traitera votre demande de renouvellement exceptionnel d’Ajpp, dès qu’elle aura reçu l’avis favorable du contrôle médical de l’Assurance maladie.

 

Pour bénéficier de ces renouvellements, vous devez télécharger le formulaire de demande d’Ajpp dans votre Espace Mon Compte, rubrique Simuler ou demande une prestation > Les enfants 

 


Vous êtes prêt à effectuer vos démarches ?

Vous êtes allocataire : 

Vous devez télécharger le formulaire directement dans l’Espace Mon Compte.

Vous devez faire remplir par votre médecin l’attestation et le certificat médical détaillé précisant la nécessité de votre présence ainsi sue la durée prévisible de son traitement.

La Caf transmet ensuite ce certificat au service du contrôle médical de l’assurance maladie. C’est le médecin-conseil de l’assurance maladie qui donne son avis sur votre demande.

Vous n’êtes pas allocataire : 

Vous devez télécharger le formulaire de demande d’allocation journalière de présence parentale après avoir créé votre compte.

Vous devez faire remplir par votre médecin l’attestation et le certificat médical détaillé précisant la nécessité de votre présence ainsi sue la durée prévisible de son traitement.

La Caf transmet ensuite ce certificat au service du contrôle médical de l’assurance maladie. C’est le médecin-conseil de l’assurance maladie qui donne son avis sur votre demande.

 

À noter : vous pouvez peut-être bénéficier de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) et de la prestation de compensation du handicap si votre enfant est handicapé. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre Maison départementale des personnes handicapées (Mdph).

En cas de changement de l’état de santé de votre enfant ou de nouvelle pathologie, vous devez le déclarer à votre Caf dans la rubrique Déclarer un changement.

 

À savoir : la personne indemnisée par Pôle emploi qui choisit de bénéficier de l’Ajpp pour des mois entiers n’est pas radiée de la liste des demandeurs d’emploi, seule son indemnisation est suspendue. 

L’allocataire conserve ainsi son statut de chômeur indemnisé. Lorsque le droit Ajpp prend fin, l’allocataire retrouve le bénéfice de son droit à l’indemnité chômage.

 

Tout comprendre sur l’allocation journalière de présence parentale 

L’allocation journalière de présence parentale (Ajpp) peut vous être versée pour vous occuper de votre enfant gravement malade, accidenté ou handicapé.

 

Pour qui ?

Vous devez avoir un enfant gravement malade, accidenté ou handicapé de moins de 20 ans.

Quel montant ?

Il dépend du nombre de jours d’absence pris dans le mois (dans la limite de 22 jours).

Quelles conditions ?

Vous devez cesser ponctuellement votre activité professionnelle.

 

 

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Pour bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale, vous devez : 

- avoir un enfant de moins de 20 ans, gravement malade, handicapé ou victime d’un accident grave nécessitant la présence d’une personne à ses côtés ;

- cesser ponctuellement votre activité professionnelle pour vous en occuper ;

vous êtes salarié ou fonctionnaire : vous devez faire une demande de congé de présence parentale à votre employeur ;

vous êtes au chômage indemnisé : vous devez déclarer à l’organisme versant votre indemnisation chômage les jours pris au titre de l’Ajpp dès que vous en bénéficiez. Votre indemnisation chômage sera recalculée. Vous ouvrirez droit à la totalité de vos droits à l’Ajpp dès lors que vous êtes indemnisé ou bénéficiez d’un reliquat de droits au chômage, quel que soit le nombre de jours de reliquat.

vous êtes au chômage non indemnisé : vous ne pouvez pas prétendre à l’Ajpp ;

vous êtes dans une autre situation professionnelle (travailleur indépendant, Vrp, salarié du particulier employeur (garde à domicile par exemple) : vous devez simplement remplir une demande d’Ajpp.

Vous ne pouvez pas bénéficier de l’Ajpp si vous percevez : 

- des indemnités journalières (maladie, maternité, paternité ou d’accident de travail) ;

- l’allocation forfaitaire de repos maternel (ou l’allocation de remplacement pour maternité) ;

- une pension de retraite ou d’invalidité ;

- l’allocation aux adultes handicapés (Aah).

La Caf vous verse le montant le plus élevé si vous percevez un complément de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) pour votre enfant en situation de handicap.


Quels montants pouvez-vous percevoir ?

Le montant de l’allocation journalière de présence parentale est de 58,59 € par jour et 29,30 € pour une demi-journée.

L'Ajpp peut être versée simultanément ou alternativement aux 2 membres du couple de parents dans la limite de 22 jours par mois.

Vous pouvez bénéficier d’un complément mensuel de 118,82 € si vous avez des dépenses liées à l'état de santé de l'enfant pour un montant égal ou supérieur à 118,82 €. Ce complément n'est pas dû en cas d'interruption ou de fin de droits à l'Ajpp.

Pour recevoir ce complément, vos ressources 2020 ne doivent pas dépasser les plafonds suivants :

Nombre d’enfants Couple avec un seul revenu   Parent isolé ou couple avec 2 revenus
1 enfant  27 219 € 35 971 €
2 enfants   32 663 € 41 415 €
3 enfants  39 196 €  47 948 €
4 enfants 45 729 €  54 481 €
Par enfant en plus 6 533 €

 

À noter : Le versement de l’Ajpp ouvre droit aux prestations en nature de l’assurance maladie pendant toute sa  durée et à l’assurance vieillesse.

 

Pendant combien de temps pouvez-vous en bénéficier ?

La Caf vous verse mensuellement une somme d’allocations journalières représentant le nombre de jours d’absence pris au titre du congé de présence parentale dans la limite de 22 jours par mois :

- vous pouvez bénéficier de l’Ajpp par période comprise entre 6 mois et 1 an renouvelable, dans la limite de 3 ans et de 310 jours maximum par enfant et par pathologie ;

- au cours de cette période de 3 ans, si votre enfant présente une nouvelle pathologie, vous pouvez faire une demande pour bénéficier à nouveau de 310 jours d’Ajpp. 

À savoir : Vous arrivez bientôt à échéance de vos 310 jours et vous souhaitez continuer à bénéficier de votre allocation ?

- Après une période de 3 ans, vous pouvez demander le renouvellement de votre droit pour 310 jours au titre de la même pathologie, en cas de rechute ou de récidive, ou lorsque des soins contraignants et votre présence soutenue sont toujours nécessaires. 

- Avant la fin de la période de 3 ans, vous pouvez demander un renouvellement exceptionnel de votre droit au titre de la même pathologie. 
Ce renouvellement est ouvert une seule fois et de nouveau pour 310 jours. Nous vous invitons à faire votre demande par anticipation.

À noter : salarié, fonctionnaire, vous devez parallèlement faire une demande de congé de présence parentale à votre employeur. Votre Caf traitera votre demande de renouvellement exceptionnel d’Ajpp, dès qu’elle aura reçu l’avis favorable du contrôle médical de l’Assurance maladie.

Pour bénéficier de ces renouvellements, vous devez télécharger le formulaire de demande d’Ajpp dans votre Espace Mon Compte, rubrique Simuler ou demande une prestation > Les enfants 


Vous êtes prêt à effectuer vos démarches ?

Vous êtes allocataire : 

Vous devez télécharger le formulaire directement dans l’Espace Mon compte.

Vous devez faire remplir par votre médecin l’attestation et le certificat médical détaillé précisant la nécessité de votre présence ainsi sue la durée prévisible de son traitement.

La Caf transmet ensuite ce certificat au service du contrôle médical de l’assurance maladie. C’est le médecin-conseil de l’assurance maladie qui donne son avis sur votre demande.

Vous n’êtes pas allocataire : 

Vous devez télécharger le formulaire de demande d’allocation journalière de présence parentale après créé votre compte.

Vous devez faire remplir par votre médecin l’attestation et le certificat médical détaillé précisant la nécessité de votre présence ainsi sue la durée prévisible de son traitement.

La Caf transmet ensuite ce certificat au service du contrôle médical de l’assurance maladie. C’est le médecin-conseil de l’assurance maladie qui donne son avis sur votre demande.


À noter : vous pouvez peut-être bénéficier de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) et de la prestation de compensation du handicap si votre enfant est handicapé. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre Maison départementale des personnes handicapées (Mdph).

En cas de changement de l’état de santé de votre enfant ou de nouvelle pathologie, vous devez le déclarer à votre Caf dans la rubrique Déclarer un changement.

 

À savoir : la personne indemnisée par Pôle emploi qui choisit de bénéficier de l’Ajpp pour des mois entiers n’est pas radiée de la liste des demandeurs d’emploi, seule son indemnisation est suspendue. 

L’allocataire conserve ainsi son statut de chômeur indemnisé. Lorsque le droit Ajpp prend fin, l’allocataire retrouve le bénéfice de son droit à l’indemnité chômage

Tout comprendre sur l’allocation journalière de présence parentale 

L’allocation journalière de présence parentale (Ajpp) peut vous être versée pour vous occuper de votre enfant gravement malade, accidenté ou handicapé.

 

Pour qui ?

Vous devez avoir un enfant gravement malade, accidenté ou handicapé de moins de 20 ans.

Quel montant ?

Il dépend du nombre de jours d’absence pris dans le mois (dans la limite de 22 jours).

Quelles conditions ?

Vous devez cesser ponctuellement votre activité professionnelle.

 

 

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Pour bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale, vous devez : 

- avoir un enfant de moins de 20 ans, gravement malade, handicapé ou victime d’un accident grave nécessitant la présence d’une personne à ses côtés ;

- cesser ponctuellement votre activité professionnelle pour vous en occuper ;

vous êtes salarié ou fonctionnaire : vous devez faire une demande de congé de présence parentale à votre employeur ;

vous êtes au chômage indemnisé : vous devez déclarer à l’organisme versant votre indemnisation chômage les jours pris au titre de l’Ajpp dès que vous en bénéficiez. Votre indemnisation chômage sera recalculée. Vous ouvrirez droit à la totalité de vos droits à l’Ajpp dès lors que vous êtes indemnisé ou bénéficiez d’un reliquat de droits au chômage, quel que soit le nombre de jours de reliquat.

vous êtes au chômage non indemnisé : vous ne pouvez pas prétendre à l’Ajpp ;

vous êtes dans une autre situation professionnelle (travailleur indépendant, Vrp, salarié du particulier employeur (garde à domicile par exemple) : vous devez simplement remplir une demande d’Ajpp.

Vous ne pouvez pas bénéficier de l’Ajpp si vous percevez : 

- des indemnités journalières (maladie, maternité, paternité ou d’accident de travail) ;

- l’allocation forfaitaire de repos maternel (ou l’allocation de remplacement pour maternité) ;

- une pension de retraite ou d’invalidité ;

- l’allocation aux adultes handicapés (Aah).

La Caf vous verse le montant le plus élevé si vous percevez un complément de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) pour votre enfant en situation de handicap.


Quels montants pouvez-vous percevoir ?

Le montant de l’allocation journalière de présence parentale est de 50,89 € par jour et 25,45 € pour une demi-journée.

L'Ajpp peut être versée simultanément ou alternativement aux 2 membres du couple de parents dans la limite de 22 jours par mois.

Vous pouvez bénéficier d’un complément mensuel de 118,82 € si vous avez des dépenses liées à l'état de santé de l'enfant pour un montant égal ou supérieur à 118,82 €. Ce complément n'est pas dû en cas d'interruption ou de fin de droits à l'Ajpp.

Pour recevoir ce complément, vos ressources 2020 ne doivent pas dépasser les plafonds suivants :

Nombre d’enfants Couple avec un seul revenu   Parent isolé ou couple avec 2 revenus
1 enfant  27 219 € 35 971 €
2 enfants   32 663 € 41 415 €
3 enfants  39 196 €  47 948 €
4 enfants 45 729 €  54 481 €
Par enfant en plus 6 533 €

 

À noter : Le versement de l’Ajpp ouvre droit aux prestations en nature de l’assurance maladie pendant toute sa  durée et à l’assurance vieillesse.

 

Pendant combien de temps pouvez-vous en bénéficier ?

La Caf vous verse mensuellement une somme d’allocations journalières représentant le nombre de jours d’absence pris au titre du congé de présence parentale dans la limite de 22 jours par mois :

- vous pouvez bénéficier de l’Ajpp par période comprise entre 6 mois et 1 an renouvelable, dans la limite de 3 ans et de 310 jours maximum par enfant et par pathologie ;

- au cours de cette période de 3 ans, si votre enfant présente une nouvelle pathologie, vous pouvez faire une demande pour bénéficier à nouveau de 310 jours d’Ajpp. 

À savoir : Vous arrivez bientôt à échéance de vos 310 jours et vous souhaitez continuer à bénéficier de votre allocation ?

- Après une période de 3 ans, vous pouvez demander le renouvellement de votre droit pour 310 jours au titre de la même pathologie, en cas de rechute ou de récidive, ou lorsque des soins contraignants et votre présence soutenue sont toujours nécessaires. 

- Avant la fin de la période de 3 ans, vous pouvez demander un renouvellement exceptionnel de votre droit au titre de la même pathologie. 
Ce renouvellement est ouvert une seule fois et de nouveau pour 310 jours. Nous vous invitons à faire votre demande par anticipation.

À noter : salarié, fonctionnaire, vous devez parallèlement faire une demande de congé de présence parentale à votre employeur. Votre Caf traitera votre demande de renouvellement exceptionnel d’Ajpp, dès qu’elle aura reçu l’avis favorable du contrôle médical de l’Assurance maladie.

Pour bénéficier de ces renouvellements, vous devez télécharger le formulaire de demande d’Ajpp dans votre Espace Mon Compte, rubrique Simuler ou demande une prestation > Les enfants 


Vous êtes prêt à effectuer vos démarches ?

Vous êtes allocataire : 

Vous devez télécharger le formulaire directement dans l’Espace Mon compte.

Vous devez faire remplir par votre médecin l’attestation et le certificat médical détaillé précisant la nécessité de votre présence ainsi sue la durée prévisible de son traitement.

La Caf transmet ensuite ce certificat au service du contrôle médical de l’assurance maladie. C’est le médecin-conseil de l’assurance maladie qui donne son avis sur votre demande.

Vous n’êtes pas allocataire : 

Vous devez télécharger le formulaire de demande d’allocation journalière de présence parentale après créé votre compte.

Vous devez faire remplir par votre médecin l’attestation et le certificat médical détaillé précisant la nécessité de votre présence ainsi sue la durée prévisible de son traitement.

La Caf transmet ensuite ce certificat au service du contrôle médical de l’assurance maladie. C’est le médecin-conseil de l’assurance maladie qui donne son avis sur votre demande.


À noter : vous pouvez peut-être bénéficier de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) et de la prestation de compensation du handicap si votre enfant est handicapé. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre Maison départementale des personnes handicapées (Mdph).

En cas de changement de l’état de santé de votre enfant ou de nouvelle pathologie, vous devez le déclarer à votre Caf dans la rubrique Déclarer un changement.

 

À savoir : la personne indemnisée par Pôle emploi qui choisit de bénéficier de l’Ajpp pour des mois entiers n’est pas radiée de la liste des demandeurs d’emploi, seule son indemnisation est suspendue. 

L’allocataire conserve ainsi son statut de chômeur indemnisé. Lorsque le droit Ajpp prend fin, l’allocataire retrouve le bénéfice de son droit à l’indemnité chômage

Je suis salarié et mon médecin m’a parlé de l’allocation journalière de présence parentale. Qu’est-ce que c’est ?

L’allocation journalière de présence parentale est une aide qui peut vous être versée pour vous occuper de votre enfant âgé de moins de 20 ans s’il est gravement malade, accidenté ou handicapé.

Si vous êtes salarié, vous devez avoir cessé ou réduit votre activité professionnelle dans le cadre d’un congé de présence parentale accordé par votre employeur.

De plus un complément pour frais peut vous être accordé sous certaines conditions.

Mon enfant est malade, qui décide que son état de santé justifie ma présence à ses côtés ?

C’est votre médecin qui décide si l’état de santé de votre enfant nécessite votre présence auprès de lui. Son état de santé sera ensuite évalué par le médecin-conseil de l’Assurance maladie, sur la base du certificat médical établi par votre médecin.

Quelles démarches dois-je faire pour obtenir l’allocation journalière de présence parentale ?

Vous devez télécharger la demande d’allocation journalière de présence parentale, rubrique Aides et démarches > Mes démarches > handicap. Complétez-la avec votre médecin qui doit indiquer notamment la durée prévisible des soins et établir un certificat médical, sous pli cacheté, décrivant l’état de santé de votre enfant.

Si nous n'êtes pas encore allocataire, vous devez créer votre espace personnel pour télécharger le formulaire de demande

Envoyez ces documents à votre Caf le plus rapidement possible sans oublier de demander à votre employeur un congé de présence parentale.

Mon enfant est gravement malade, je dois interrompre fréquemment mon activité, la Caf peut-elle m’aider ?

Oui, la Caf peut vous verser une allocation journalière de présence parentale pendant 310 jours sur une période maximale de 3 ans. Vous pouvez interrompre votre activité en fonction de l’état de santé de votre enfant dans la limite de 22 jours par mois.

Quel est le montant de l’allocation journalière de présence parentale et pendant combien de temps puis-je en bénéficier ?

L'allocation journalière de présence parentale peut être versée pendant 310 jours sur une période maximale de 3 ans. Vous pouvez interrompre votre activité en fonction de l’état de santé de votre enfant dans la limite de 22 jours par mois.

Son montant dépend de votre situation familiale.

Tous les mois, vous devez faire compléter votre attestation par votre employeur ou la remplir vous-même si vous êtes chômeur indemnisé.

Tous les 6 mois, vous devez faire une nouvelle demande accompagnée d’un nouveau certificat médical.

Mon enfant est gravement malade et mon mari et moi réduisons notre activité pour nous occuper de lui. Pouvons-nous bénéficier tous les deux de l’allocation journalière de présence parentale ?

Oui, vous pourrez bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale dans la limite de 22 jours par mois pour le couple.

Mon enfant retombe malade, puis-je recevoir de nouveau l’allocation journalière de présence parentale ?

L’Ajpp peut vous être versée par période comprise entre six mois et un an renouvelable, dans la limite de trois ans.
Au cours de cette période de trois ans :

  • vous pouvez bénéficier de 310 allocations journalières maximum pour une même pathologie ;
  • en cas de nouvelle pathologie, vos droits peuvent être renouvelés avant la limite des 3 ans, si vous en faites la demande.

Dans cette période de 3 ans, un renouvellement exceptionnel de 310 allocations journalières est possible, pour la même pathologie ou pour une nouvelle, après accord du service du contrôle médical. 
Pour le renouvellement exceptionnel de l'Ajpp, vous devez télécharger le formulaire de demande d'Ajpp dans l'Espace Mon Compte, rubrique Simuler ou demander une prestation > les enfants.

Je suis au chômage et mon enfant est gravement malade. Puis-je bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale ?

Oui, si vous êtes chômeur indemnisé, vous pouvez prétendre à l’allocation journalière de présence parentale (Ajpp).

Votre indemnisation chômage sera suspendue pendant la période de versement de l’Ajpp de 22 jours par mois et par enfant malade.

Vous devez télécharger la demande d’allocation journalière de présence parentale. Complétez-la avec votre médecin qui doit indiquer notamment la durée prévisible des soins et établir un certificat médical, sous pli cacheté, décrivant l’état de santé de votre enfant.

Si nous n'êtes pas encore allocataire  vous devez créer votre espace personnel pour télécharger le formulaire de demande

Envoyez ces documents à votre Caf le plus rapidement possible.

Quelles dépenses sont prises en charge par le complément pour frais de l’Ajpp ?

Les dépenses doivent être liées directement à la maladie de l’enfant : frais de transports, notamment lorsque l’enfant est hospitalisé loin de son domicile familial, médicaments non remboursés, soins à domicile, produits « de confort » (vitamines et compléments nutritionnels, pommades pour certaines affections génétiques dermatologiques, médicaments correcteurs d’effets secondaires de chimiothérapies…), achats d’équipements spécifiques…