Retour Articles Vies de famille

Violences conjugales : comment en sortir ?

Le 25 novembre, a lieu la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. L’occasion de revenir sur les dispositifs existants pour aider les femmes à sortir de l’emprise d’un conjoint violent. 

 

Chaque année, près de 220 000 femmes sont victimes de violence sexuelles ou physiques en France. En complément des services de police et de gendarmerie (17) qui portent assistance et reçoivent les plaintes des victimes mais aussi du SAMU (15) et des pompiers (18), plusieurs associations leur offrent écoute et assistance en vue de les aider à se reconstruire après avoir subi l’épreuve de la violence. Environ 70 d’entre elles œuvrent sur l’ensemble du territoire et sont regroupées au sein du réseau de la Fédération Nationale Solidarité Femmes (Fnsf)* qui a créé la ligne d’écoute 3919. 

 

Un numéro pour parler

Ce service téléphonique, accessible 7j/7 et 24h/24, totalement gratuit, anonyme et ne figurant pas sur les factures de téléphone, met les femmes en relation avec des personnes compétentes et empathiques. Celles-ci reçoivent la parole des victimes sans jugement et peuvent leur délivrer des conseils pour trouver un hébergement, porter plainte, connaître leurs droits, envisager des solutions pour protéger leurs enfants… 

 

Un tchat en ligne 

Créé par l’association En avant toute(s), le tchat en ligne hébergé sur le site Commentonsaime.fr est ouvert du lundi au samedi de 10h à 21h (hors jours fériés). Disponible sur ordinateur, tablette et téléphone portable, ce tchat met en relation toutes les personnes qui se posent des questions sur le couple, la famille et les violences qui peuvent y exister avec des professionnelles qui écoutent, conseillent, et redirigent vers les structures adaptées. Le tout, par écrit, avec la fluidité d’un tchat.

 

L’importance de ne pas rester seule 

Pousser la porte de l’un des 98 Centres d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (Cidff) ou de l’une des nombreuses antennes du Planning Familial présentes sur le territoire peut également être une solution pour trouver aide, écoute et conseil. Et, même si c’est difficile, se confier à une amie ou un membre de sa famille peut être d’un grand secours. « Souvent, les agresseurs cherchent à isoler et à contrôler leur victime, d’où l’importance pour les femmes de recréer un environnement amical et familial qui peut jouer un grand rôle pour les sortir de l’emprise de leur conjoint, les héberger, etc. », explique Françoise Brié, Directrice générale de la Fédération Nationale Solidarité Femmes. Surmonter la honte en parlant de sa situation à un proche de confiance peut être un premier pas pour quitter la violence et se reconstruire. 

*www.solidaritefemmes.org 

 

 

Mots clés

Mots clés

violences conjugales

numéro

aide

Ca peut aussi vous intéresser

Accident de vie
Accident de vie
Accident de vie

Article

15.11.2022

Comprendre, prévenir et vivre avec le diabète de type 2