Retour Articles Vies de famille

Jumeaux : Ensemble ou séparés en classe ?

En France chaque année, en moyenne 11 000 naissances gémellaires sont enregistrées. Ensemble ou séparés ? Cette question se pose très tôt dans l’esprit de parents de jumeaux, dès l’arrivée des enfants en maternelle. Vies de famille a recueilli l’avis d’experts pour tenter d’y répondre.

 

« L’entrée à l’école peut être anxiogène pour les enfants surtout lorsqu’ils sont petits, confie Isabelle Sudre, déléguée nationale de la Fédération Jumeaux et plus et porte-parole des parents. Laisser les jumeaux ensemble en classe permet de favoriser une bonne intégration à l’école et de se rassurer mutuellement. »
Les jumeaux passent par différentes phases qui sont essentielles à leur développement. Ces phases sont tout à fait normales si elles ne dépassent pas des tranches d’âge définies.

 

Des étapes spécifiques propres aux jumeaux

« La fusion gémellaire est la première phase dans laquelle les jumeaux vont apprendre à interagir avec leurs parents et entre eux. Cette complémentarité est nécessaire à leur construction » informe Fabrice Bak, psychologue et spécialiste en gémellité.


La séparation des multiples ne doit pas intervenir avant l’âge de 8 ans, afin de leur permettre de se compléter sereinement. Durant cette période, les jumeaux passent par la phase de « complémentarité ou de parasitisme cognitif » où ils vont prendre conscience qu’ils ne sont pas un seul et même être mais deux personnes différentes. « L’un et l’autre vont naturellement, comme toute autre enfant, acquérir des caractéristiques propres qui vont faire leur personnalité » explique le psychologue.


À partir de 8 ans ou à l’arrivée en CE2, dans la phase dite « d’autonomie », les parents qui le souhaitent, conjointement à l’avis des concernés peuvent initier une séparation en douceur. « La séparation ne doit surtout pas être brusque et elle doit être amenée progressivement, appuie Fabrice Bak. En même temps que les choix et les goûts des multiples se développent, la jonction se fera de façon naturelle quand chacun prendra son autonomie ». Toutefois, la séparation des jumeaux ou des jumelles peut être envisagée avant, c’est le cas si un des jumeaux développe un ascendant sur son frère. « À ce moment-là, on sépare ! La relation dominant-dominé entre paires est normale tant qu’elle fluctue, c’est-à-dire que le dominant change et ne reste pas le même. » conclut le gemmologue.

 

Un choix à prendre dans l'intérêt de la fratrie

Les parents doivent avant tout s’assurer que leurs enfants sont à l’aise, et cela passe le dialogue qui est l’élément-clé pour les préparer à une séparation. « Certains parents préfèrent avoir leurs jumeaux dans la même classe pour qu’ils aient les mêmes horaires et les mêmes devoirs. Quoi qu’il soit, le plus important doit d’abord rester l’intérêt des enfants » appuie la déléguée nationale, elle aussi maman de jumeaux. 


Si vous envisagez la séparation de vos multiples, faites en sorte de consulter le corps enseignant avant, et de recueillir les revendications de vos enfants concernés afin d’opter pour le meilleur schéma possible. « Ce qu’il ne faut pas faire, c’est de choisir malgré leur volonté et d’aboutir à une situation arbitraire. Même s’ils sont séparés, les jumeaux se rencontreront toujours au cours d’une journée d’école, à la cantine ou dans la cour par exemple. » conclut Isabelle Sudre.

 

Mots clés

Mots clés

gémellité

école

éducation

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

25.01.2023

Mon enfant est transgenre, comment bien l’accompagner ?