Retour Articles Vies de famille

Magazine Vie de Famille

La confiance en soi, ça s’apprend (aussi) à l’école !

La confiance en soi ? Un moteur pour chaque étape de vie : se mettre à marcher, apprendre à lire, mener ses études à terme, obtenir un emploi… Elle peut en grande partie se gagner à l’école, si certaines conditions sont réunies. 

 

Et si l’apprentissage de la confiance en soi commençait par l’acquisition de l’autonomie ? Une certitude pour Karine Siess, professeure des écoles à Lauris. « En donnant à leur enfant un cadre quotidien solide et en lui apprenant à gérer ses émotions, ses parents l’aident à être autonome » et facilitent ainsi le travail de l’enseignant, dès la maternelle : respect des consignes, mise en place de logiques liées aux chiffres ou aux lettres, observation de la nature… « Ces premières connaissances permettent par la suite de développer beaucoup d’autres aspects éducatifs, dont la confiance en soi, qui favorise inévitablement la réussite scolaire. »

 

L’échec pour gagner en confiance

Mais pour réussir, il faut aussi échouer ! Une nécessité qui, pourtant, cherche à être évitée à tout prix, aussi bien par les élèves que par leurs parents ou leurs enseignants. « L’échec est nécessaire pour acquérir de la confiance en soi à condition de chercher à en comprendre les raisons, pour y remédier, affirme Karine Siess. Il existe des stratégies pour faire progresser un élève sans qu’il se sente stigmatisé par ses difficultés. Par exemple, en lui expliquant les raisons d’un mauvais résultat, tout en mettant en avant ses points forts. » Pour consolider leurs acquis et aider les élèves à croire en leurs capacités, le rôle de leurs camarades s’avère déterminant.

 

Croire en soi grâce aux autres

L’esprit de compétition et les moqueries surviennent facilement entre élèves. Pourtant, l’entraide et la bienveillance sont des valeurs essentielles à la confiance en soi de toute une classe. Après 20 ans dans l’enseignement, Karine Siess l’a constaté de nombreuses fois : « Je demande souvent à un élève en réussite de montrer aux autres comment il fait. L’objectif ? Qu’ils se disent que si lui y parvient, eux aussi ! » Les activités collectives peuvent tout particulièrement aider les élèves à gagner en solidarité et en générosité : « En aidant les autres, ces derniers aident plus facilement en retour. Et cela permet de se sentir utile, de s’accorder un rôle en société. » Autant de points de bonus pour la confiance en soi !

Observer son environnement, partager des activités avec autrui, devenir autonome par l’expérimentation : autant d’atouts pour la confiance en soi qui deviennent moins accessibles lorsque les écrans envahissent le quotidien. Réussir à limiter leur usage fait aussi partie des défis à relever par l’école.
 

Mots clés

Mots clés

école

 ‐ 

éducation

 ‐ 

enfants

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

15.09.2022

Manger mieux et dépenser moins !