Retour Articles Vies de famille

Futures mamans : N'oubliez pas de déclarer votre grossesse !

Pour bénéficier de la prise en charge de l'Assurance maladie et la caisse des Allocations familiales, il est essentiel de déclarer votre heureux évènement, en ligne ou au format papier. On vous explique tout !

 

Lors de votre première consultation prénatale, le médecin généraliste, le gynécologue obstétricien ou la sage-femme confirme votre grossesse. Il convient ensuite de la déclarer à votre caisse primaire d’Assurance maladie (Cpam) et à votre caisse d’Allocations familiales (Caf) que vous êtes enceinte. « Le fait d’informer de votre grossesse va permettre de vous donner droit ensuite à des prestations et à une prise en charge tout au long de celle-ci », détaille Lucie Hourcade, conseillère en politiques familiales et sociales à la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf).


Comment signaler sa grossesse ?

Il est possible de la notifier de deux façons :
-    En ligne : le professionnel de santé effectue lui-même la déclaration et cette information est automatiquement transmise à la Cpam ainsi qu’à la Caf.
-    Au format papier : Le professionnel de santé vous remet un formulaire papier de déclaration de grossesse que vous devez remettre directement - le volet rose à la Cpam via et le volet bleu à la Caf. 

 

Pourquoi faire sa déclaration ?

« Le versement en temps voulu de potentielles aides, le remboursement complet des frais de santé, l’accès à des consultations de prévention sont autant de choses dont la femme enceinte peut bénéficier si elle remplit sa déclaration avant son 3ème mois de grossesse », confirme la conseillère. La future maman peut également bénéficier de la prime à la naissance dès son 7ème mois de grossesse, si elle en remplit les conditions et les ressources de son foyer ne dépassent pas certains plafonds.


Une fois cette démarche accomplie, les futurs parents peuvent également participer à des réunions d’information sous forme d’ateliers maternité et groupes de naissances proposés par la Cpam et/ou par la Caf. « Ces temps d’informations permettent de connaître l’ensemble des démarches à effectuer, notamment dans le choix du mode d’accueil pour son enfant et les aides adaptées à leur situation. »


L’employeur aussi doit être prévenu ?

« Si vous êtes salariée, vous n’êtes pas dans l’obligation de révéler votre état de grossesse, informe Lucie Hourcade, ni au moment de votre embauche, ni même pendant l’exécution de votre contrat de travail ». Cependant, il est utile de prévenir votre employeur afin de préparer au mieux son congé maternité, ainsi que « pour bénéficier des droits légaux et conventionnels utiles afin d’être protégée du licenciement, obtenir une réduction du travail quotidien ou encore jouir d’une autorisation d’absence pour honorer ses examens médicaux sans baisse de rémunération », conclut-elle.
 

Mots clés

Mots clés

grossesse

déclaration

droits

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

11.01.2023

Comment aider ses enfants à bien vivre un déménagement ?