Retour Articles Vies de famille

Endométriose : briser le silence pour une carrière épanouie

De nombreuses femmes atteintes d'endométriose souffrent de troubles chroniques qui affectent leur vie professionnelle. Mais des solutions existent pour faire accepter cette maladie gynécologique encore taboue.

 

Légende : pour Olivia, le travail à distance est une solution appropriée pour composer avec les douleurs causées par son endométriose.


« L'endométriose m'a empêchée de faire le métier de mes rêves », déplore Marie-Cécile Loiret, 26 ans, qui s'imaginait puéricultrice. A la place ? Un quotidien rythmé par des douleurs pelviennes, des troubles urinaires et digestifs, une fatigue intense…

Pour autant, impossible pour elle de se morfondre. « Je veux (et peux) travailler, sous réserve de quelques adaptations. » Aujourd'hui, elle s'apprête à entamer une formation de secrétaire médico-sociale à distance, proposée par sa Mdph, et adaptée à ses besoins.

L'endométriose se caractérise par une inflammation chronique de l'appareil génital féminin. Alors qu'elle concerne une Française sur dix en âge de procréer, « cette maladie reste méconnue et taboue, car elle touche la sphère intime », précise Yasmine Candau, présidente d'EndoFrance*.

65 % d'entre elles estiment que leur pathologie est responsable de leur mal-être au travail ; la plupart ne s'autorisant pas à en parler par crainte d'être jugées, voire licenciées. « Si on en parlait plus, les femmes se sentiraient pourtant plus à l'aise dans leur travail », soutient Olivia Rogowski, 22 ans, stagiaire analyste financier et atteinte d'endométriose.
 

Des mesures faciles à mettre en place

Dans son livre blanc, EndoFrance propose des pistes de réflexion pour mieux concilier endométriose et emploi. Premier conseil : rencontrer le médecin du travail pour adapter son poste ou demander un mi-temps thérapeutique. « Lorsqu'il a appris ma maladie, mon patron m'a proposé de faire du télétravail et d'avoir des horaires flexibles si besoin », témoigne Olivia.

A noter que certaines endométrioses peuvent donner lieu à une Rqth, afin d'obtenir des aides techniques, telles qu'une chaise plus souple. De leur côté, les employeurs peuvent rédiger une charte d'accueil des personnes atteintes de maladies chroniques, créer des groupes de travail sur l'inclusion ou encore nommer un ambassadeur diversité qui favorisera l'intégration des personnes avec un handicap visible ou non.

* Association française de lutte contre l'endométriose

Crédit photo : Marta Nascimento
 

Pour aller plus loin

Mots clés

Mots clés

handicap

travail

santé

Ca peut aussi vous intéresser

Handicap
Handicap
Handicap

Article

13.12.2022

Les Aesh, une aide humaine pour l’école inclusive