Retour Informations aides Vie professionnelle

Tout comprendre sur le revenu de solidarité

Le Revenu de solidarité est une allocation de remplacement qui peut vous être versée jusqu’au moment de la retraite si vous avez entre 55 et 65 ans.

 

Pour qui ?

Vous devez avoir entre 55 et 65 ans et habiter dans un département d’outre-mer ou à Saint-Pierre et Miquelon.

Quel montant ?

Il dépend de la composition et des ressources de votre foyer.

Quelles conditions ?

Vous devez avoir bénéficié du Rsa pendant au moins 2 ans. Vous vous engagez à ne plus avoir d’activité professionnelle jusqu’à la retraite. 


Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Pour bénéficier du revenu de solidarité, vous devez : 

- avoir bénéficié du Rsa, de façon continue depuis au moins 2 ans ;

- habiter dans un département d’outre-mer ou à Saint-Pierre et Miquelon.

- être âgé d’au moins 55 ans et de moins de 65 ans.

- ne plus exercer d’activité professionnelle ou de stage rémunéré ;

- ne pas percevoir l’Aah, l’allocation aux vieux travailleurs salariés ou non-salariés, l’allocation spéciale, l’allocation supplémentaire du fonds de solidarité vieillesse ou invalidité, l’allocation aux mères de famille, la pension d’invalidité de 2ème et 3ème catégories ou de pension de retraite à taux plein.

 

Quels montants pouvez-vous percevoir ? 

Le montant varie selon vos ressources et votre situation. Le montant maximum est de 563,73 € par mois. Une seule allocation est versée par famille.

Les revenus de votre foyer divisés pas 12 ne doivent pas dépasser : 

1 002,40 € si vous vivez seul ;

1 575,20 € si vous vivez en coupe.

Si vos ressources dépassent le plafond fixé, le Rso est égal à la différence entre le plafond et le montant mensuel de vos ressources.

 

Pendant combien de temps pouvez-vous en bénéficier ? 

Vous pouvez bénéficier du revenu de solidarité jusqu’à la retraite si vous avez entre 55 et 65 ans.
Le versement de cette allocation met fin à vos droits au Rsa et selon votre situation, peut modifier vos droits à : 

- l’exonération de la taxe d’habitation et de la redevance télévision, 

- la couverture maladie complémentaire, 

- certaines prestations que vous recevez de la Caf,

- certains avantages accordés par le Conseil général, les mairies, etc.

 

Vous êtes prêt à effectuer vos démarches ?

Vous êtes allocataire / Vous n'êtes pas allocataire :

Vous recevez automatiquement un formulaire de demande à renvoyer à la Caf, complété et signé si vous êtes intéressé.
Vous n’avez plus d’obligation d’insertion.