En quelques mots

A l’entrée dans l’adolescence et l’âge adulte, les jeunes peuvent faire face à des difficultés (mal-être, difficultés scolaires ou professionnelles, conflits familiaux, etc…) qui nécessitent l’écoute et l’appui de professionnels. Les Points d’accueil écoute jeunes (Paej) sont des structures de proximité qui accueillent de façon inconditionnelle, gratuite et confidentielle les jeunes âgés de 12 à 25 ans ainsi que leurs familles.

Ils ont pour mission de soutenir, de conseiller et d’orienter les jeunes qui font face à des difficultés. Ils exercent également des missions de prévention.  

 

Pour qui ?

Les points d'accueil Ecoute Jeunes

Quoi ?

Des aides au financement de postes d’animateurs d’un montant maximum de 20 000 € par Etp

Quelles conditions?

Présentation d'un projet répondant au cahier des charges national

 

  En quelques chiffres 

  • 205 Paej soutenus par les Caf en 2021, pour un budget total de 8,9 M€.  
  • Plus de 905 points de contacts Paej présents sur le territoire (permanences principales d’accueil des structures, antennes territorialisées et permanences d’écoute implantées dans des locaux de partenaires (ex/ établissements scolaires, centres sociaux, ...)  . Découvrez en cliquant la carte des Paej   
  • 70 000 personnes (jeunes et leurs proches) accueillies par les Paej chaque année 

 

 

Ce que la Caf vous propose et ce qu'elle vous demande

Dans le cadre de leurs politiques jeunesse et parentalité, les Caf soutiennent les Paej par le biais d’aides au fonctionnement pour la mise en œuvre des missions socles décrites dans le cahier des charges national des Paej notamment :  

  • l’accueil et l’écoute inconditionnels et immédiats des adolescents et des jeunes adultes ainsi que de leur entourage, en présentiel et à distance (écoute téléphonie, permanence sur Internet) ;  
  • l’accompagnement à l’autonomisation des jeunes (accompagnement personnalisé) ; 
  • l’orientation vers des dispositifs adaptés à leur situation (mission locale, professionnels de santé, etc..) ; 
  • le repérage des jeunes isolés dans une logique d’aller-vers (dans les établissements scolaires, en pied d’immeuble, etc.);  
  • la prévention des difficultés et des risques de rupture (mal-être, emprise, radicalisation);  
  • la médiation entre les jeunes et leur environnement.  

 

Ces missions sont assurées par des professionnels qualifiés (psychologues, éducateurs spécialisés). Elles s’appuient sur des rendez-vous individuels avec les jeunes et/ou leurs proches et l’organisation d’actions collectives (ateliers culturels, etc).  

 

Afin de bénéficier d’une subvention de fonctionnement, le projet du Paej doit être transmis à la Caf pour instruction. En cas d’accord, celle-ci établit une convention d’objectifs et de financement avec le gestionnaire. La subvention fait l’objet d'un ou plusieurs acomptes versés sur présentation du budget et de l’activité prévisionnels de la structure . Le solde de la subvention est versé à réception du compte de résultat et des données de bilan d’activité.  

 

L’association nationale des Paej (Anpaej) anime le réseau des Paej au niveau national. Ses délégués régionaux et départementaux contribuent à la coordination locale du réseau.  Lien vers le site de l’Anpaej

 

 

  Pour aller plus loin :

 

Le cahier des charges des Paej

 

La lettre au réseau 2021-006

 

 

 

 

Quelle est la différence entre un Paej et un point d'information Jeunesse (Pij) ?

Les Pij font partie du réseau Information Jeunesse labellisé par l’Etat (Drajes et Sdjes). Ils ont pour mission de proposer un accueil libre, anonyme et de qualité pour les jeunes cherchant des informations généralistes relatives à l’orientation professionnelle et scolaire ou leur vie quotidienne (logement, droit, santé, loisirs, culture, mobilité internationale,…). Ils mettent à disposition une documentation thématique en libre consultation. Leur action s’inscrit dans le cadre de la charte nationale de l’information jeunesse.

Les Maisons des adolescents peuvent-elles être considérées comme des Paej ?

Les Maisons des adolescents constituent un dispositif complémentaire mais distinct des Paej. Leur mission relève du cahier des charges national des Mda. Les Mda proposent des missions plurielles d’accueil, d’accompagnement et d’orientation des publics, en plus d’une prise en charge spécialisée (somatique et médicopsychologique). Du fait de la proximité entre les deux dispositifs, leur articulation est indispensable et doit être formalisé.  

Je veux créer un Paej ou labelliser ma structure. A qui dois-je m'adresser ?

Vous devez prendre contact avec la Caf de votre département. A compter du 1er janvier 2021, les Caf assurent le pilotage du dispositif : elles constituent ainsi les interlocuteurs privilégiés des gestionnaires de Paej. Dans ce cadre, elles veillent, en lien avec les membres du comité de pilotage des Paej à l’équilibre de la répartition territoriale des Paej. Elles peuvent également vous appuyer dans l’élaboration de votre projet.

Comment sont calculés les financements attribués par les Caf aux Paej ?

Les financements octroyés aux Paej par les Caf vont faire l’objet d’une harmonisation progressive à compter de 2021. Actuellement, les montants sont définis selon les modalités de calcul appliquées par les Ddcs jusqu’en 2020.

Je suis gestionnaire d'un Paej : jusqu'à présent je n'avais pas de financement des services de l'Etat. Puis-je demander un financement Caf ?

Les nouvelles demandes de financement sont étudiées par les Caf au regard du projet de la structure et des orientations locales. Prenez contact avec votre Caf afin de connaître les modalités de demande de financement.