Retour Articles Vies de famille

Les méthodes douces et alternatives pour arrêter le tabac

À côté des méthodes dites traditionnelles et bien connues comme les patchs, les pastilles orales ou encore la nicotine, il existe des alternatives, pas scientifiquement reconnues, mais qui comportent de nombreux bienfaits. Présentation.

 

  • L’acupuncture

Stimuler des points précis du corps à l’aide d’aiguilles, de ventouses, d’aimants… pour agir sur l’addiction au tabac, c’est ce qu’on appelle l’acupuncture. Comptez entre 1 et 6 séances pour commencer à observer des résultats. Cette discipline, issue de la tradition chinoise, peut faire l’objet d’un remboursement par la Sécurité sociale et votre complémentaire santé sous certaines conditions.
Budget : entre 30 et 100 € par séance.

 

  • La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

Cette thérapie s’appuie sur l’idée que le rapport à la cigarette peut être modifié grâce à une influence exercée sur les pensées, les expériences ou encore le comportement du patient. Celle-ci s’étale sur une vingtaine de séances environ.
Budget : En fonction du choix du professionnel : entre 60 et 70 € pour un médecin privé et gratuit en centre hospitalier. La consultation elle est facturée 37€ en centre hospitalier, une prise en charge partielle par la Sécurité sociale est possible.
 

  • L’auriculothérapie

Souvent associée à l’acupuncture, l’auriculothérapie se focalise sur des zones spécifiques de l’oreille généralement par le biais d’aiguilles pour soulager les douleurs, le troubles du sommeil, le stress ou l’addiction entre autres. Prévoir 1 à 3 séances avant que les bienfaits soient effectifs. Considérée comme un acte médical, cette méthode est remboursable sous certaines conditions.
Budget : Entre 50 et 125 € par séance.

 

  • L’hypnose

Par la parole et des jeux attentionnels, l’hypnothérapeute va tenter d’agir sur les comportements de dépendance comme le tabagisme. Pour cela, il va provoquer chez le patient une modification de son état de conscience. En moyenne, les résultats sont visibles à partir de la 4ème séance. Une prise en charge par la Sécurité sociale des séances d’hypnoses est envisageable si celles-ci sont pratiquées par un médecin conventionné.
Budget : entre 45 et 150 € par séance.

 

  • L’homéopathie

Par la prise de gouttes ou de petits granules à très faibles doses pour combler l’envie de fumer, l’homéopathie va aider le patient à se sortir progressivement de son état de dépendance. Depuis 2021, cette pratique n’est plus remboursée par la Sécurité sociale cependant votre mutuelle peut compléter une partie des frais, en fonction du secteur de votre médecin généraliste. Les résultats sont propres à chaque patient, le traitement dure environ 6 mois et il est recommandé d’avoir recours à 3 consultations minimum. 
Budget : entre 25 et 60 € par consultation.
 

  • La phytothérapie

Thérapie qui traite le sevrage tabagique par les plantes. On utilise, par exemple, de la valériane, du ballote ou du marrube blanc sous forme de gélules, d’ampoules et même de tisanes. Les prix sont librement établis par les praticiens. La 1ère séance est essentielle pour définir si des séances de suivi sont nécessaires par la suite. Votre mutuelle peut vous aider dans les frais de consultations.
Budget : les séances sont estimées entre 20 et 80 €.
 

  • L’aromathérapie

Cette méthode utilise les huiles essentielles pour améliorer l’état du patient et vaincre avec lui l’accoutumance liée à la nicotine et au tabac. L’aromathérapeute a recours aux huiles de mandarine, d’orange ou de menthe poivrée, par exemple pour lutter contre la dépendance. En général, la première séance suffit à définir les huiles utiles en fonction des objectifs du patient, et par la suite des séances de suivi peuvent être mises en place mais elles ne sont systématiques. 
Budget : Entre 25 et 90 € par séance, que certaines mutuelles peuvent prendre en charge.

 

  • La sophrologie

Fondée en 1960 par Alfonso Caycedo, la sophrologie est une pratique qui use de différentes techniques de relaxation, reliées à des exercices de respiration ou de visualisation, pour favoriser chez le patient l’harmonie entre le corps et l’esprit par la pensée positive. Le nombre de séances varient en fonction de vos objectifs, de votre profil et de votre progression. 4 à 8 séances sont à envisager.
Budget : le tarif moyen est compris entre 45 et 100 € par séance, celui-ci peut être dégressif si les séances se font en groupe.

 

  • La mésothérapie

La mésothérapie consiste à injecter sous la couche la plus interne de la peau des médicaments à très faibles doses, dans le but de dégoûter petit à petit le fumeur de la cigarette. 1 à 3 séances peuvent suffire, pour un tarif minimum de 50 euros. Comme pour les autres pratiques, les mutuelles peuvent proposer une prise en charge partielle.

 

Pour rappel, les bienfaits de ces méthodes alternatives n’ont pas été prouvés scientifiquement, cependant accompagné d’une réelle volonté d’arrêter de fumer, ces alternatives vous mettront dans les conditions adéquates pour dire au revoir au tabac.

 

Pour aller plus loin

Mots clés

Mots clés

santé

tabac

arrêt

Ca peut aussi vous intéresser

Vie personnelle
Vie personnelle
Vie personnelle

Article

25.01.2023

Mon enfant est transgenre, comment bien l’accompagner ?