Retour Articles Vies de famille

Emplois et recrutements : une recherche de flexibilité

Sur un marché du travail très dynamique et deux ans après le début de l’épidémie de Covid, les salariés et les candidats à l’emploi manifestent de nouvelles attentes vis-à-vis du travail. Comment les entreprises s’adaptent-elles ?


Depuis plusieurs mois, les difficultés de recrutement des employeurs font couler plus d’encre que le taux de chômage. Dans ce contexte, les entreprises scrutent les états d’âme des salariés et des candidats pour fidéliser et recruter les talents. Erika Sam, directrice des ressources humaines d’une mutuelle dédiée aux professionnels de santé, le constate : « Les attentes en termes de flexibilité de l’organisation du travail, de salaire et d’éthique se sont renforcées. La quête de sens au travail touche toutes les générations et tous les métiers. La rémunération concerne davantage les salariés qui entrent sur le marché du travail et les salaires de base. La flexibilité est très recherchée par les cadres franciliens qui ont des enfants, pour mieux concilier vie professionnelle et familiale. » 


Opération séduction

Convaincue dès 2009 des bienfaits du télétravail pour la concentration et une moindre fatigue dans les transports, l’entreprise de 1 650 salariés vient de renouveler son accord télétravail avec une possibilité jusqu’à trois jours par semaine dès trois mois d’ancienneté. Sans appauvrir le travail collaboratif et le lien social, cette organisation du travail permet d’attirer à Paris La Défense des candidats venus de toute l’Île-de-France. L’entreprise a également adopté un budget d’augmentation générale des salaires et indique désormais une fourchette de rémunération sur ses offres d’emploi. « C’est un enjeu d’attractivité et de fidélisation ; d’ailleurs nous communiquons aussi sur l’intégralité de nos avantages sociaux : participation au bénéfice, intéressement, congés au-delà du minimum légal… qui sont très différenciants. »


Finis les codes traditionnels du recrutement

Pour aligner les valeurs des individus et celles des entreprises, les Drh misent sur leur marque employeur et le bien-être au travail. « Notre discours vise l’authenticité. Nous préférons moins de recrutements, mais de qualité et sans cacher les éventuelles difficultés à affronter et défis à relever. Dans certains cas, nous faisons rencontrer sa future équipe et son manager au candidat, pour humaniser le recrutement. » Pour que l’alchimie fonctionne, les entreprises adaptent leurs méthodes de recrutement.
« L’employeur doit être très réactif, les candidats n’envisagent plus d’attendre une réponse plusieurs semaines » explique Erika Sam. Les offres d’emploi se déplacent sur les réseaux sociaux. « Nous adoptons les pratiques de notre cible. Nos conseillers à distance ont moins de 30 ans, nous les captons aussi sur Facebook ou TikTok. Pour d’autres métiers, les offres passent principalement par LinkedIn et les candidatures sont simplifiées. » Les traditionnels sites d’emploi n’ont plus le monopole des offres ! À bon entendeur…

 

Mots clés

Mots clés

demandeur d'emploi

emploi

employeur

attentes professionnelles

travail

télétravail

Ca peut aussi vous intéresser

Vie professionnelle
Vie professionnelle
Vie professionnelle

Article

25.11.2022

Fin de carrière : opter pour la retraite progressive